Page:Bouchaud - La France éternelle, 1918.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

AU LIEUTENANT-COLONEL

DE BOUCHAUD DE BUSSY

Permets-moi, cher Pierre, en tête de ce petit livre exaltant la France et nos preux, d’inscrire ton nom en témoignage de mon admiratif et affectueux attachement.

P. B.