Page:Bouillet - Atlas universel, 1865.djvu/189

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
MOYEN AGE. 175

Ap. J.-C. le roi danois Nicolas. — Guerre sanglante dans laquelle intervient le roi de Germanie.

L’atabek de Mossoul et d’Alep, Zenghi, vainqueur de Bohémond II, prince d’Antioche, est battu par le calife de Bagdad, sur les bords du Tigre.

1132. Lothaire II passe en Italie et met en fuite Conrad de Franconie, son rival.

Le calife de Bagdad échoue devant Mossoul, place forte de Zenglii.

1133. Lothaire II conduit Innocent II à Borne, mais sans pouvoir en chasser son rival Anaclet. Comme celui-ci occupait la basilique de Saint-Pierre et le château Saint-Ange, Innocent II couronne Lothaire dans l’église de Latran. Lothaire jure de défendre l’Église et de conserver les biens du saint-siége. Il donne au duc de Bavière, de la maison d’Esté, Henri le Superbe, son gendre, le comté de Spolète et le duché de Toscane, mais s’engage à payer au pape un tribut.

1134. Alphonse I er, roi de Navarre et d’Aragon, est vaincu par les Almoravides à Fraga ; il en meurt de chagrin. L’Aragon et la Navarre, réunis depuis 1076 ; se séparent : un frère d’Alphonse, abandonne le cloître, pour régner en Aragon ; la Navarre choisit un roi dans la dynastie nationale d’Aznar. Les deux princes trouvent un appui contre les Almoravides dans le roi de Castille qui, en retour, exige d’eux l’hommage. »

L’empereur Lothaire confère le margraviat de la Saxe septentrionale, devenu vacant par la mort de Conrad de Plôtzke, en Italie, à Albert de Ballenstadt, surnommé l’Ours, qui était déjà margrave de Soltwedel, ou la Vieille-Marche, et comte d’Ascanie. Ce fut cet Albert qui posa les fondements de l’électorat de Brandebourg, car il fit des conquêtes sur les Wénèdes fixés à l’E. de l’Elbe, et les réunit à la Marche saxonne ; dès 1144, il était appelé margrave de Brandebourg.

Le roi de Danemark, Nicolas, est massacré par les habitants du Slesvig, où il était venu chercher asile.

1135. En Allemagne, Frédéric et Conrad de Souabe se réconcilient avec Lothaire II. — Le duc de Pologne fait hommage à Lothaire II, à Mersebourg, pour la Poméranie orientale et lui paye tribut. Mort du roi d’Angleterre Henri I er. Etienne, comte de Blois et de Boulogne, petit-fils de Guillaume le Conquérant par sa mère, s’empare de sa succession au détriment de Matbilde, fille de Henri I", qui est soutenue par son oncle David, roi d’Ecosse.

Un frère du duc de Slesvig, Eric, s’empare du Danemark ; il défait les Vandales et les contraint d’embrasser le christianisme.

Alphonse-Raymond VII, roi de Léon et de Castille, suzerain de la Navarre et de l'Aragon, se fait couronner empereur d’Espagne, par l’archevêque de Tolède.

1136. Lothaire, après avoir tenu à Wiirtzbourg une diète, se met en marche, à la prière d’Innocent II, pour abattre complètement le parti d’Anaclet qui commençait à se relever, et réduire les villes rebelles à l’empire. Il traverse en conquérant toute la Lombardie, la Romagne, la Marche d’Ancône et le duché de Spolète.

Sigurd, qui se donnait pour fils du roi Magnus III, constate sa naissance par l’épreuve du l’eu, suivant un usage admis dans ces contrées, et muni de l’attestation de 5 évêques du Danemark, il passe en Norvège, où il assassine le roi Harald V, son prétendu père, et envahit le trône. Un usage constant so"umit depuis à cette ép’reuveles prétendants à la couronne.

Geoffroy Plantagenet, comte d’Anjou, de Maine et de Touraine, aliène par ses cruautés la Normandie qu’il revendiquait au nom de Mathilde,son épouse.


Ap. J.-C. Guillaume X, duc d’Aquitaine, partant pour le pèlerinage de saint Jacques de Compostelle. offre à Louis le Gros sa fille et unique héritière,’Elconore de Guyenne, comme épouse de Louis VII.

Abailard commence à enseigner sur la montagne Sainte-Geneviève.

1137. Lothaire, continuant sa marche en Italie, passe dans la Pouille, y combat le roi normand Roger, ramène ensuite le pape dans Rome et meurt au village de Bretten, près de Trente, en retournant en Allemagne.

Mariage de Louis le Jeune, âgé de 17 ans, avec Éléonore d’Aquitaine. — Mort de Louis le Gros. Son fils Louis VII, le Jeune, lui succède.

Abdication de Ramire II, dit le Moine, roi d’Aragon. 11 laisse une fille âgée de de 2 ans, sous le nom de laquelle régnera le comte de Barcelone.

Mort du duc grec de Naples ; Roger II occupe sa principauté. — Prise d’Amalfi par les Pisans, qui combattaient pour Lothaire IL On découvrit alors dans Amalfi un manuscrit du Digeste, de Justinien, dont plusieurs parties étaient déjà commentées depuis quelques années à l’école de droit de Bologne par Irnevius.

L’empereur grec, Jean Comnène, attaque comme usurpateur Raymond, fils du comte de Poitiers, qui avait succédé l’année précédente au Normand Bohémond II dans la principauté latine d’Antioche. 11 s’empare d’Antioche, mais la perd bientôt après.— L’atabek Zenghi s’empare des forteresses du comte de Tripoli.

Anarchie de sept années dans le Danemark après l’assassinat du roi Eric.

1138. Conrad, fils de Frédéric de Hohenstaufen et d’Agnès, fille de l’empereur Henri IV, duc de Souabe, seigneur de Wiblingen (d’où par corruption Gibelin), est élu empereur dans une diète tenue à Coblentz, puis couronné à Aix-la-Chapelle par Théodouin, légat du saint-siége. — Henri le Superbe, duc de Saxe et de Bavière, neveu de Guelfe II, proteste contre cette élection, est mis au ban de l’empire, puis dépouillé de ses Etats. — Conrad dispose du duché de Saxe en faveur d’Albert I er l’Ours, margrave de Saxe ou de Brandebourg, et du duché de Bavière en faveur de Léopold IV, margrave d’Autriche, son frère utérin. Origine de la longue lutte des Guelfes et des Gibelins.

Lutte sanglante entre le duc de Pologne Boleslas III et le grand-prince de Kiev. — Boleslas, vaincu pour la première fois après 46 batailles, meurt de chagrin. Il partage ses Etats entre quatre de ses fils.

En Angleterre, une guerre qui durera plusieurs années, s’engage entre le parti d’Etienne et celui de Mathilde. David, roi d’Ecosse, qui soutient cette dernière, est vaincu à la mémorable journée de l’Étendard, mais obtient cependant d’Etienne le comté de Northumberland pour son fils Henri.

Mort de l’antipape Anaclet.

Vers cette époque, Geoffroy de Moumouth, bénédictin gallois, compose son Histoire des rois de Bretagne (Historia regum Britanniae), d’après un très-ancien livre écrit dans la langue de l’Armorique et contenant un recueil des plus vieilles traditions de ce pays.

1139. Mathilde passe en Angleterre où son frère naturel, le comte de Glocester, rallie à son parti la plus grande portion de la noblesse.

Mort de Henri le Superbe. Sa veuve Gertrude, fille de l’empereur Lothaire II, se charge de la tutelle de son fils, Henri, surnommé le Lion. Les Etats de Saxe chassent Albert l’Ours et conservent ce duché au jeune Henri.

Second concile de Latran, 11 e concile œcumé-