Page:Bouillier - Histoire de la philosophie cartésienne, tome premier.djvu/630

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


620 TABLE DES MATIÈRES.

comme un être très-particulier. — Toute participation supprimée entre la créature et le Créateur.— Le P. Dutertre. — Athei detecti du P. Hardouin. — Persécutions contre le P. André. — Interdiction à tout membre de la Société de défendre le système de Descartes, même comme simple hypothèse. — Le cartésianisme accusé de complicité avec Calvin et Jansénius. — Dénonciation par le P. Valois de la conformité des sentiments de Descartes avec ceux de Calvin. — Polémique excitée par le livre du P. Valois. — Accusation de jansénisme. — Saint Augustin maltraité par les auteurs jésuites. — Rapport entre les paradoxes historiques du P. Hardouint et la polémique philosophique et théologique des jésuites. — Les jésuites défenseurs du libre arbitre, — Éloge de la physique de Descartes par quelques jésuites plus modérés. — Le P. Rapin. — Le P. Tournemine. — Le P. Regnault. — Le P. Buffier. — Traité des vérités premières, plus empreint de l’esprit de Locke que de celui de Descartes. — Éloges de Descartes par les PP. Guénard et du Baudory. — Repentir tardif d’avoir donné les mains au sensualisme et au scepticisme contre le spiritualisme cartésien. — Grave inconséquence des jésuites en philosophie 571

Chapitre XXVIII. — Huet d’abord cartésien.— Conférences cartésiennes à Caen. — Le mépris des cartésiens pour l’érudition principale cause de la défection de Huet. — Censure de la philosophie cartésienne. — Inconvenance du ton. — Double tendance à l’empirisme et au scepticisme. — Descartes blâmé de n’avoir pas persévéré dans le doute par où il débute. — Attaques contre le Cogita, ergo sum et contre la règle de l’évidence. — Objections contre les preuves de la distinction de l’âme et du corps. — Toutes les idées viennent des sens.— Critique des preuves métaphysiques de l’existence de Dieu. — Critique des principes de l’univers matériel. — Parallèle des vices et des mérites de Descartes. — Contradiction de Huet relevée, par Régis. — Descartes accusé d’orgueil et de mauvaise foi. — Ignorance feinte du maître pour paraître neuf en tout ce qu’il dit. — Ignorance réelle des disciples. — Retour à la barbarie. — Retentissement du livre de Huet dans tous les pays de l’Europe. — Nombreuses éditions et réfutation de la Censure. — Réponse de Régis. — Descartes vengé des fausses interprétations, des accusations et des injures de Huet. — Réplique de Huet dans la préface de la quatrième édition. — Nouveaux Mémoires pour servir à l’histoire du cartésianisme, pamphlet indigne de Huet. — Le Traité de la faiblesse de l’esprit humain. — Jugement sévère d’Arnauld sur Huet. — Jugement général sur la polémique des adversaires de Descartes 592

FIN DE LA TABLE DU TOME PREMIER.

Corbeil. Typ. et stér. de Crété.