Page:Bouquet - Recueil des Historiens des Gaules et de la France, 5.djvu/5

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


PRÉFACE. CE VOLUME a un grand avantage, en ce qu’il renferme tout ce qui a été fait par les Rois de France Pépin et Charles son fds, et tout ce qui s’est passé dans les Gaules sous leur régné. Cet avantage ne se trouve pas dans l’édition de du Chesne, où, si l’on veut savoir tout ce qui concerne les regnes de ces Rois, il faut nécessairement consulter trois volumes. Commence- Les Annalistes différent entre eux gwdedpepT. sur Ie commencement du régné de Pépin : les uns mettent son élection en l’an 750, quelques-uns, suivis par D. Mabillon, en 751, d’autres enfin en 752. Le P. le Cointe se range à ce dernier sentiment ; le P. Pagi soutient que c’est le seul qui soit vrai, et le prouve par des argumens invincibles : je n’en rapporterai qu’un. Le quatrième Continuateur de Frédégaire témoin oculaire, et qu’on ne peut recuser, après que i’Anonyme d’Austrasie a raconté l’élection de Pépin, ajoute ceci : Ce-v choses étant passées, l’année suivante les Saxons se révoltent une seconde fois contre ledit Roi, suivant leur coutume, malgré la fidélité quils lui avoient promise. Or il n’y a rien de plus certain dans l’Histoirc de France, (pie cette révolte regarde l’an-Tom. V. PRÆFATIO. HUJUS Voluminis dos est non minima, quod ea omnia complectatur quæ à Pippino et Carolo ejus filio Francorum Regibus gesta sunt, et quæ sub eorum principatu in Galliis peracta sunt. Quæ quidem utilitas in Chesniana editione desideratur, in qua si quidquid ad Regum istorum regna pertinet, addiscere velis, tria volumina consulas necesse est. Porro de initio regni Pippini initium re- . . j. gni Pippini. inter se dissentiunt Annahstæ : nonnulli illius electionem anno 750, quidam, quos sequitur Mabillonius, anno 751, alii denique anno 752 collocant. Postremæ huic sententiæ accedit Cointius, hanc solam veram esse contendit Pagius, invictisque probat argumentis, quorum unum dumtaxat proferam. Quartus Fredegarii Continuator testis oculatus, et omni exceptione major, narrata ab Anonymo Austrasiano Pippini electione, hæc subdit : His transactis, sequenti anno iterùm Saxones contra eorum fidem, quam praefato Regi dudum promiserant, solito more iterùm rebelles contra a