Page:Bourget - Nouveaux Essais de psychologie contemporaine, 1886.djvu/283

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


HENRI-FRÉDÉRIC AMIEL Henri-Frédéric Amiel fut, de son vivant, pro- fesseur à rUniversité de Genève. Il y enseigna, sans grand éclat, l’esthétique d’abord, puis la philosophie. Il publia, sans grand succès, quel- ques volumes de vers lyriques. Il mourut dans lavril de 1881, âgé de soixante ans et persuadé que son nom sombrerait, avec sa vie, d’un irré- parable naufrage, dans cet immense marais de Foubli qui épaissit son eau immobile sur des millions et des millions d’âmes humaines dispa- rues. Le hasard, cet ironique hasard qui se com- plaît à parer de lauriers les tombes insensibles des morts, et à meurtrir de blessures les coeurs tendres des vivants, en a décidé autrement. Amiel avait gardé de sa jeunesse le goût, voire la