Page:Boutmy - Études politiques.djvu/57

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


l’homme qui travaille de ses mains, etc. Comment pourra-t-il espérer trouver quelqu’un qui pense exactement comme lui sur tous ces sujets, qui pense exactement comme lui sur la moitié, sur le quart d’entre eux, qui les range dans le même ordre de préférence ? En somme, l’électeur éclairé, celui qui a des lumières sur beaucoup de sujets, devra faire son deuil de beaucoup de choses. Il ne sera pas du tout sûr que les plus importantes ou le plus grand nombre de ses opinions soient professées publiquement, et soutenues avec conviction par son représentant. On me dira volontiers qu'il n’y a pas d’électeur éclairé, ou il y en a 1 sur 100 000; il est contraire aux faits de généraliser son cas, peu concluant de montrer que le suffrage universel le représente fort mal ». Je n’y contredis point; je ferai remarquer que tout ce qui s’est passé depuis cinquante ans, le progrès des choses autant que des idées, a tendu à augmenter le nombre de ces électeurs éclairés. Qui pourrait nier l’action profonde exercée sur les ouvriers par la diffusion de l’instruction élémentaire, la fréquence et la rapidité des voyages, par le télégraphe, le téléphone et