Page:Brébeuf - Relation de ce qui s’est passé dans le pays des Hurons en l’année 1636.djvu/184

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


dire, Voila qui va bien. Les mutins excuſoient leur diuiſion, diſant qu’il n’en pouuoit arriuer du mal au Païs : que par le paſſé il y auoit eu de ſemblables diuiſions, qui ne l’auoient pas ruiné. Les autres addouciſſoient les affaires, diſans que ſi quelqu’vn des leurs s’egaroit du vray chemin, il ne falloit pas incontinent l’abandonner ; que les freres auoient par fois des riotes par enſemble. Bref, c’eſtoit choſe digne d’eſtonnement de voir dans des cœurs aigris vne telle moderation de paroles. Voila pour leurs Conſeils.



Chapitre VIII.

Des Ceremonies qu’ils gardent en leur ſepulture, & de leur dueil.



NOs Sauuages ne ſont point Sauuages en ce qui regarde les deuoirs, que la Nature meſme nous oblige de rendre aux morts : ils ne cedent point en cecy à pluſieurs Nations beaucoup mieux policees. Vous diriez que toutes leurs ſueurs, leurs trauaux, & leurs traittes, ne ſe rapportent quaſi qu’a amaſſer dequoy