Page:Bruchesi - Coups d'ailes, 1922.djvu/70

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
72
coups d’ailes


Et je veux croire aussi : l’homme est bien à genoux,
Quoi que l’on puisse dire,
Croire qu’un Dieu, d’En-Haut, pose les yeux sur nous,
Et que la Vierge met dans le ciel, son sourire …

Enfin, je veux aimer tandis que j’ai vingt ans,
Aimer avec franchise ;
Car on dit que le coeur se ferme avec le temps,
Ainsi qu’un grand lys d’or sous une froide brise.