Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 75 )—

de Lyon, datée de l’année de l’Incarnation et qui offre cette circonstance remarquable qu’elle donne à Conrad le titre de roi du Jura : Anno incarnationis dominice DCCCCXLVIIII domno Brochardo, reverentissimo archipresule, sanctam Lugdunensem ecclesiam favorabiliter moderante... Data per manum Johannis, diaconi Sancti Stephani, in I feria mensis februarii, regnante Gonrado rege Jurense. 949, février.

No 1046. (B. N. cop. 9-149 bis.) La date de cet acte est ainsi conçue : Pridie idus maias, die veneris, regnante vicesimo quinto anno Conrado rege feliciter. La veille des ides de mai ou 14 mai ne peut tomber un vendredi que dans une année ayant pour lettre domin. C. Or, la 25e année de Conrad depuis 937 serait 962, et 962 a pour lettre domin. E. Les années les plus rapprochées qui peuvent convenir sont 958 et 969. Nous avons adopté 958, comme date la plus probable, en proposant de lire an 21 au lieu de an 25.

No 1052. (C. 67.) La même année, Conrad confirme à l’abbaye de Cluny la possession du monastère de Saint-Amand, près Saint-Paul-Trois-Châteaux. Le diplôme se termine ainsi : Heidolfus levita, ad vicem Keroldi, archicancellarii, recognovi. Data vii x (septimo-decimo) kalendas octobris, anno ab incarnatione Domini Jesu Christi DCCCCLVIII, anno XXI regnante Chuonrado rege. La date revient à 958, 15 septembre. Il faut remarquer toutefois que l’année 958, au mois de septembre, correspond non pas à la 21e, mais à la 22e année de Conrad.

No 1078. (A. m. 4.) Les formules de cet acte méritent d’être relevées. C’est une vente faite par des particuliers à l’archevêque de Lyon : Die mercurii, in mense januario, tertio idus, anno ab incarnatione Domini nongentesimo sexagesimo, Gondrado rege anno XXV. Le mercredi 11 janvier 960 correspond seulement à la 23e année de ce prince et non à la 25e année.

Nous avons encore une correction à faire dans la date suivante : No 1112. (B. N. L. 17715, no 24.) Die mercoris, in mense octubri, x kalendas novinbris, annos XX regnante Gondrado rege. Sous le règne de Conrad, le 23 octobre tomba un mercredi en 961, pour la première fois depuis l’avènement de l’abbé Maïeul mentionné dans cet acte. Or en 961, c’était non la 20e, mais la 25e année de Conrad.

Le no 1152 (C. 64) est un diplôme dont voici les formules, qui