Page:Buckland - La Géologie et la Minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle, 1838, tome 2.djvu/150

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Fig. 3. Dent plate et marquetée du même poisson. (Grand, naturelle.)
a. Facette articulaire externe, montrant la structure tubulée de la base osseuse, b, Surface ponctuée de l’émail. (Owen.)
Fig. 4. Facette articulaire moyenne et interne d’une autre dent du même, o, bord supérieur concave, recouvert d’une mince couche d’émail, b, bord inférieur osseux, dépourvu d’émail, a’b′, base osseuse de la dent, découverte par l’enlèvement de l’émail. La surface est aréolaire, par suite des replis et des entrecroisemens des tubes osseux, c ç’ bord fracturé de l’émail marginal et superficiel. (Owen.)
Fig. 5. Autre dent tranchante antérieure.
a. Pointe polie émaillée. b, base couverte de rugosités et de tubercules délicats. Dans quelques unes des dents tranchantes, les deux côtés de labuse sont rugueux. (Owen.)
B. Formes variées des dents dans les trois sous-familles de squales. (B 1 — B 13. Agassiz.)
Fig. 1, 5. Dents de squales fossiles, de la sous-famille des Cestracions.
Fig. 1. Psammodus du calcaire de montagne, de Bristol. Fig. 2, Orodus, du même endroit. Fig. 3. Acrodus du lias de Lyme-Begis. Fig. 4. Ptychodus (face supérieure) de la craie. Fig. 5. Vue latérale de la fig. 4.
Fig. 6-10. Dents de squales fossiles éteints, de la sous-famille des Hybodonts ; dans cette famille l’émail est plissé sur les deux côtés de la dent. Voyez t. I, p. 252, note.
Fig. 6. Vue latérale d’une dent d’Onchus, du lias de Lyme-Regis.