Page:Buckland - La Géologie et la Minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle, 1838, tome 2.djvu/92

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Planche 18, t. I, p. 179, note.


1. Mâchoire inférieure de Plesiosaurus dolichodeirus, faisant partie de la série que nous venons de citer. (D’après nature.)
2. Tête du Plésiosaure figuré dans la planche 16, fig. 2. Vue en dessous. (D’après nature.)
3. Portion ventrale des côtes du Plésiosaure de la planche 17. Voyez t. I, p. 180. (D’après nature.)
a. e, Os medians formant la clef de la voûte sterno-costale ; — b, triple série d’os intermédiaires entre les os médians o, c, et les côtes proprement dites ; — d d, e e, extrémités inférieures des os coracoïdes.



Planche 19, t. 1. p. 180.


1. Bel échantillon de Plesiosaurus macrocephalus non encore décrit, trouvé dans le lias de Lyme-Regis par Mlle Anning, et déposé maintenant dans la collection de lord Cole. (D’après nature.)

Si l’on compare cette figure avec celles des planches 16 et 17, on saisira les différences suivantes :

1° La tête est beaucoup plus développée en largeur et en longueur, ayant près de la moitié de la longueur du cou.

2° Les vertèbres du cou sont plus épaisses et plus fortes, ce qui est en proportion avec le poids plus considérable de la tête qu’elles ont à supporter.

3° Les apophyses sécuriformes (hatchet shapcd bones) diffèrent pour la forme et les dimensions, ainsi qu’on peut le voir en les comparant avec celles du Plesiosaurus dolichodeirus, pl. 16, fig. 2, pl. 17.