Page:Buies - La vallée de la Matapédia, 1895.djvu/67

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

41
DE LA MATAPÉDIA

Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

l’Agriculture s’est mis au courant des nombreux besoins nouveaux et il a décidé de favoriser, dans la mesure de ses forces, le mouvement décisif qui se produit dans la région entière dont l’avenir fait l’objet de nos préoccupations du moment. Il fait ouvrir, à travers la paroisse de Saint-Alexis, une grande route qui aboutira directement à la rivière, en épargnant aux colons de longs et fatigants détours par le chemin actuel. Au bout de cette route s’élèvera un pont, actuellement en voie de construction, qui reliera les deux rives de la Matapédia et qui donnera lieu à la construction d’une nouvelle station sur l’Intercolonial. Cette route aura, pour la colonisation de cette partie de la vallée, des résultats énormes, que le lecteur ne saurait apprécier, par suite de son incapacité de juger à distance, mais qui semblent être d’un prix infini pour les colons de l’endroit.

On doit construire aussi un autre pont sur la Matapédia, en face de la propriété de M. Danjou, un des plus méritants et des intelligents cultivateurs de Causapscal. Jusqu’à présent on n’avait pas songé du tout à construire des ponts sur la Matapédia, la colonisation n’étant pas suffisamment avancée pour cela et le besoin ne s’en faisant pas impérieusement sentir ; mais, aujourd’hui, la situation est tout autre et l’on devra multiplier les moyens de communication si l’on veut simplement se tenir de front avec la marche progressive des établissements.


Buies - La vallée de la Matapédia, 1895, illust 001 - 0010.png
HABITATIONS DE COLONS SUR LES BORDS DE LA RIVIÈRE RISTIGOUCHE.

Le canton de Causapscal sera peut-être, un jour prochain, le joyau de la Matapédia, comme je l’ai donné à entendre