Page:Buies - Le Saguenay et le bassin du Lac St-Jean, 1896.djvu/98

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Après 1828, il y eut quelques tentatives isolées de colonisation, mais la Compagnie de la Baie d’Hudson fit tous ses efforts pour empêcher le défrichement de la terre et en défendit la culture sous les peines les plus rigoureuses.

II

(1837). En 1837, un habitant de la Malbaie, du nom d’Alexis Tremblay, forme le projet d’explorer le Saguenay et d’y établir des chantiers pour l’exploitation et le commerce du bois. Il part, parcourt le pays et, à son retour, fait un rapport favorable de son expédition ; il propose aussitôt de former une société de vingt et un actionnaires, les parts devant être de $400.00 chacune. En peu de temps la liste des parts est remplie, grâce au privilége qu’avait chaque actionnaire de pouvoir s’adjoindre deux co-associés pour former la somme requise. Cette société prend le nom de « Société des vingt et un associés », et se compose comme suit :

 
Alexis Tremblay, (surnommé « picoté » ).
Louis Tremblay,
Joseph Tremblay,
George Tremblay,
Jérôme Tremblay,
Alexis Simard,
Thomas Simard,
Ignace Couturier,