Page:Buies - Récits de voyages, 1890.djvu/164

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
168
récits de voyages

J’ai appris dernièrement que leur maison avait passé au feu et était entièrement détruite ; mais les deux vieilles filles, inaccessibles aux flammes, sont restées intactes.

Ainsi vient de s’engloutir dans les abîmes du temps une page des premiers établissements de la rivière à Pierre ; et pour dire un dernier mot au sujet de cet endroit intéressant, ajoutons que la Compagnie du chemin de fer y a fait construire une très jolie et très coquette petite station, à la place de la hutte qui en tenait lieu. Cette station, la première construite sur la ligne, servira de type à celles qui le seront plus tard. St. Onge est devenu maître de poste, et sa femme, une bonne grosse canadienne, encore alerte malgré ses rhumatismes, vous donnera un bon souper à votre arrivée chez elle, et ensuite un bon lit, dans une chambre à vous seul, où vous dormirez comme le juste, ce qui vaut bien la peine, pour un bon nombre d’entre vous, d’aller à la rivière à Pierre.

Le lendemain, je m’éveillai à l’heure où les coqs ont depuis longtemps cessé de chanter. Une