Page:Buies - Récits de voyages, 1890.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
79
sur les grands lacs

lacustre, asile toujours ouvert aux rebuts de la navigation océanique et fluviale.

Il en était ainsi autrefois. Mais, depuis six ans, que de progrès ! Le service des lacs s’est non seulement amélioré, mais encore transformé. De son côté, la Compagnie du Pacifique canadien a inauguré une ligne de paquebots de premier ordre, dont le point de départ est Owen Sound, et d’autre part, il s’est formé à Collingwood une compagnie nouvelle pour un double service de bateaux, l’un le "Collingwood and Lake Superior Line," allant jusqu’au fond du lac Supérieur, l’autre le " Great Northern Transit Company," qui dessert les ports du lac Huron, de la baie Géorgienne, des îles Manitouline, et dont le point d’aboutissement est le sault Sainte-Marie.


Le lendemain matin, de bonne heure, nous avions dépassé la presqu’île de Saugeen, nous étions entrés dans le large chenal qui sépare cette presqu’île de la grande Manitouline, et nous voguions enfin dans les eaux poissonneuses