Page:Bulletin de la société géologique de France - 1re série - 2 - 1831-1832.djvu/195

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Normandie, dans le schiste à poissons de Seefeld, en Tyrol, dans le calcaire tertiaire de Paris, dans le lias de Trevières, de Banz, et dans le calcaire de Solenhofen.

Un dépôt curieux qui appartient aussi aux coprolites, c’est le guano ou l’ornithocoprus de M. Buckland, des îles sur la côte du Pérou. M. Rivero a donné des détails curieux sur ces amas d’excrémens d’oiseaux maritimes (Cormoran, Pélican). Cette matière rouge-blanche ou brunâtre forme des masses quelquefois de 50 à 60 pieds d’épaisseur, et se trouve dans les iles de Chincha, Iquique, de Lagarto, d’Animas, de Margarita, de Jésus, d’Ilay, de Braba, de la Mansa et de Hornillos. Ce savant a vu cette matière couverte par les dunes de sables, et il pense qu’elle pourrait bien avoir été déposée, eu partie du moins, avant les dernières alluvions (Hertha, 1829).

Dans la classe des insectes, M. de Behreodt a commencé à décrire ceux de l’ambre des bords de la Baltique. Cette publication paraît interrompue, ce qui est d’autant plus regrettable que la collection de MM. Ratke et Behrendt contient 771 espèces d’insectes fossiles.

M. le comte Munster a découvert à Solenhofen des insectes coléoptères et même des arachnides.

Dans la classe des mammifères, M. Vernon a indiqué les ossemens très divers découverts à North Clif dans le Norfolk.

M. Goldfuss a décrit une cinquième espèce de ptérodactyle, trouvée à Solenhofen, par le comte Munster.

M. le docteur Jaeger s’occupe à décrire les ossemens si variés des gîtes de fer alluvial ancien du Wurtemberg.

M. de Mayer a comparé les caractères assignés par M Bronn aux dents de son Coelodonia avec ceux des dents des rhinocéros, et a donné des indications nouvelles sur les ossemens de mammifères du Loss ou du limon alluvial ancien des bords du Rhin. (Jahrb. f. Min. 1831).

M. Jobert nous a décrit un renard fossile d’Auvegne ; et M. Murchison un autre belle espèce du dépôt tertiaire lacustre d’Oeningen.

On a découvert des os de Rhinocéros dans les alluvions de Ratisbonne, des ossemens de Mammouth dans les alluvions aurifères élevées de l’Oural, et des os de grands mammifères à Yaroslaff ; dans la Russie méridionale. M. Fischer, de Moscou, a divisé les bœufs fossiles de Sibérie en deux espèces nouvelles, et à établi plusieurs espèces nouvelles de Mammouth. M. Baer a donné un