Page:Bulletin de la société géologique de France - 1re série - 3 - 1832-1833.djvu/277

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Hongrie, avec une carte ; article tiré de la 2e édition du 6e cahier du Journal d’Agriculture (Landwirthschafiliche Hefte). de M. Wittmann. Vienne, 1833.

(On donne le nom de Hansag au terrain marécageux qui existe entre la côte orientale du lac de Neusiedlen et le Danube. Il occupe plus de 100,000 arpens (joch). Il est composé de véritables marais et de terroirs simplement marécageux ou tourbeux. Il est très dangereux de s’y aventurer, car le terrain, en partie couvert de bois, est mouvant, de manière que certaines forêts même changent de place suivant les vents. Le lac de Neusiedlen inondé, dans les grandes crues, une partie de ce terrain ; ce qui indique clairement qu’à une époque très récente le lac était lié au Danube. L’archiduc Charles a acquis tout ce marécage et a déjà réussi à en dessécher et cultiver avec profit une bonne partie.)

4° Des Recherches géologiques sur l’âge et l’origine des filons d’argent et de cobalt à Joachimsthal, dans l’Erzgebirge (Geognostische Untersuchungen zur Bestîmmung des Alters, etc.), par A.-F. Mayer. In-8°, avec planches. Prague, 1830.

5° Les plus nouvelles observations et les résultats obtenu par MM. Garnier, M. de Thury, Baillet, d’Omalius, Flachat, Beurrier, de Bruckmann, etc., sur le forage des puits artésiens (Dieneuesten Beobachtungen und Erfahrungen. etc.), par M. J. Waldanf de Waldenstein. In-8°, avec 4 planches. Vienne, 1831. (C’est la suite de la traduction de l’ouvrage de M. Garnier, sur l’emploi des sondes artésiennes, par le même auteur.)

6° L’introduction à l’ouvrage de M. le docteur Behrendt, les Insectes de l’ambre (Die Insecten in Bernstein). In-4°. Dantzig, 1831.

Une lettre de M. Reboul annonce qu’il a achevé sa description du bassin Cébenno-Pyrénéen, et qu’il l’offre à la Société. De plus, il a fini les deux premiers livres d’un Traité de géologie descriptive et historique, qui contiendra toutes les observations qu’il a pu faire jusqu’ici. Il compte faire imprimer cet ouvrage sous ses yeux.

M. Reboul écrit qu’il a visité de nouveau le terrain houiller secondaire de Neffiez, et sa continuation vers l’ouest ; il