Page:Bulletin et mémoires de la Société archéologique du département d'Ille-et-Vilaine, volume 8.djvu/216

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTICES HISTORIQUES ET ARCHÉOLOGIQUES

SUR LES

PAROISSES DES DEUX CANTONS DE FOUGÈRES[1]


I. — BEAUCÉ.

Belceacum, xie siècle (Bulletin Arch. de l’Assoc. Bret. t. III, page 248) ; Belceium et Beaucé, xiie siècle (D. Mor, Pr. I, col. 606. — Titres du prieuré d’Igné ; Bl. Mant., 45, p. 673) ; Beauceyum, xvie siècle.

Histoire religieuse. — Nous n’avons aucun renseignement sur l’origine et les commencements de cette paroisse. Tout ce que nous savons, c’est que, dans les premières années du xiie siècle, le prieuré d’Igné était en possession de la moitié, ou du moins d’une partie considérable de ses dîmes. À la suite de difficultés survenues entre les religieux de Pontlevoy, titulaires de ce prieuré, et Raoul, seigneur de Fougères, Josse, archevêque (le Tours (1158 à 1173), à l’arbitrage duquel les parties avaient remis la conclusion de leur différend,

  1. Je dois la communication d’une grande partie des documents que j’ai cités dans ce travail à l’aimable obligeance de mon savant ami et confrère M. A. de la Borderie, qui a bien voulu mettre à ma disposition les nombreux matériaux manuscrits qu’il possède concernant l’histoire de notre pays. Je me fais un devoir de lui en offrir ici Impression de ma plus vive reconnaissance. — L. M.