Page:Burnouf - Dictionnaire classique sanscrit-français.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


PRÉFACE


Ce Dictionnaire a été conçu dans la pensée de faciliter les études orientales et les recherches qui s’y rapportent. Pour atteindre ce but, on a mis en usage plusieurs moyens que le public appréciera et dont voici les principaux.

L’état des études sanscrites et les besoins de la philologie exigeaient que l’ouvrage fût assez complet pour tenir lieu des grands Dictionnaires de Wilson et de Saint-Pétersbourg à ceux qui ne peuvent se les procurer. On verra qu’il contient en effet beaucoup plus de matières que la première édition de Wilson et, à plus forte raison, que les lexiques ou vocabulaires qui en sont des abrégés. On y trouvera beaucoup de termes védiques ou buddhiques, ainsi qu’un grand nombre de noms de plantes ou d’animaux et d’expressions usuelles qui manquent totalement dans ces derniers. Néanmoins, ce Dictionnaire, devant rester dans les conditions ordinaires des livres classiques, n’a pas la prétention d’être complet : on n’y trouvera pas ces composés de fantaisie qui abondent dans les auteurs indiens et dont le sens est connu quand on en possède les éléments : les simples étant donnés chacun à sa place, il sera toujours aisé de traduire un de ces composés ; mais nous donnons ceux qui ont une signification particulière et pour ainsi dire locale, que l’analyse seule ne ferait pas découvrir.

Pour être utile à tous les philologues, même à ceux qui, sans connaître la langue de l’Inde, ont besoin de recourir à des mots sanscrits, on a usé constamment des caractères transcriptifs adoptés par l’École de Nancy et qui sont acceptés de plus en