Page:Burnouf - Lotus de la bonne loi.djvu/212

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


53. Comment, lorsque le Guide du monde sera entré dans le Nirvâna complet, pourra-t-on croire à un pareil récit ? Nous qui l’entendons de la bouche du Chef du monde, nous ne concevons aucun doute. 54. Puissent les Bôdhisattvas ne pas tomber dans la mauvaise voie, en concevant des doutes à ce sujet ! Fais-nous connaître, ô Bhagavat, la vérité, et dis-nous comment ces Bôdhisattvas ont été complètement mûris par toi.



CHAPITRE XV.

DURÉE DE LA VIE DU TATHÂGATA.

Ensuite Bhagavat s’adressa ainsi à la foule tout entière des Bôdhisattvas : Ayez confiance en moi, ô fils de famille ; croyez au Tathâgata qui prononce la parole de vérité. Une seconde et une troisième fois Bhagavat s’adressa ainsi aux Bôdhisattvas : Ayez confiance en moi, ô fils de famille, croyez au Tathâgata qui prononce la parole de vérité. Ensuite la foule tout entière des Bôdhisattvas, se faisant précéder du Bôdhisattva Mahâsattva Mâitrêya, et réunissant les mains en signe de respect, parla ainsi à Bhagavat : Que Bhagavat, que Sugata nous expose la cause de ces faits ; nous avons foi dans la parole de Bhagavat. Une seconde fois la foule tout entière des Bôdhisattvas parla ainsi à Bhagavat. Une troisième fois la foule tout entière des Bôdhisattvas parla ainsi à Bhagavat. Alors Bhagavat voyant que la prière des Bôdhisattvas était répétée jusqu’à trois fois, s’adressa ainsi à ces Bôdhisattvas. Écoutez donc, ô fils de famille, ce produit de la force de ma méditation profonde. Le monde, ô fils de famille, avec les Dêvas, les hommes et les Asuras qui le composent, a la conviction suivante, et se dit : C’est aujourd’hui que le bienheureux Çâkyamuni, après avoir abandonné la maison des Çâkyas, après être parvenu à l’intime et suprême essence de l’état de Bôdhi, dans la ville nommée Gayâ, est arrivé à l’état suprême de Buddha parfaitement accompli. Et