Page:Butin - Le Corset.djvu/10

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


leurs conseils et de leurs exemples nous nous efforcerons de pratiquer avec conscience la noble profession de médecin que nous avons choisie, nous souvenant des belles paroles de M. Rousse : « Il faut aller devant soi, les mains ouvertes à toutes les souffrances, les yeux fermés à toutes les fautes. »