Page:Butin - Le Corset.djvu/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

20 —

En France

Les auteurs de l'époque Gallo-Romaine ne nous ont laissé aucun document sur cette question. Après l'invasion des Gaules par les troupes de César, les Gauloises acceptèrent les vêtements des Romaines comme elles en subirent les autres coutumes.

Un journal anglais, The Lancet, rapporte l'intéressante légende suivante :

« Un barbare mari du XIIIe siècle ne trouva rien de mieux, pour punir sa femme, que de la comprimer entre deux étaux qui l'empêchaient de reprendre souffle. D'autres maris suivirent bientôt ce terrible exemple et enfermèrent leurs femmes dans ces prisons portatives. Les femmes ne voulurent pas céder, s'habituèrent, par coup de tête et petit à petit à leur carcere, le modifièrent, et d'une punition barbare, firent par esprit de contradiction et pour se conformer aux lois de la mode, le corset actuel, que portent également, sans vouloir en reconnaître les inconvénients, grandes dames comme femmes du peuple. »

Cette légende fait honneur à l'imagination de son auteur. Nous ne la citons qu'à titre de curiosité. Car il est bien évident que les Gallo-Romaines adoptèrent la mode Romaine qui se continua sous les Mérovingiens et les Carlovingiens.

Vers le milieu du XIIIe siècle apparut « le corcet »,