Page:Côté - Papineau, son influence sur la pensée canadienne, 1924.djvu/222

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
207
Bataille de St-Eustache

cette existence déplorable. » Nous voudrions jeter plus qu’un voile sur la honte de ce prêtre indigne. Mais il est bien puni par le mépris silencieux qui pèse sur sa tombe. — « La conduite de sir John Colborne pendant toute cette campagne a été remplie d’une douceur admirable et ses troupes et soldats méritent de grands éloges », écrit-il dans son journal.

Quelle mansuétude ! Il a détruit le village et fait rôtir les patriotes qu’il n’a pu éventrer avec ses baïonnettes. Jugez un peu si au lieu d’être un agneau, il eut été un loup, les horreurs qu’il aurait commises à Saint-Eustache.

Voici un passage de la rétractation qu’on arracha à l’abbé Chartier pour lui permettre de revenir au pays. Elle a la valeur de l’amende honorable de Galilée : — « Je reconnais aujourd’hui avec regret que je me suis laissé aveugler par les passions politiques du temps, que je me suis fait une fausse conscience par des distinctions abstraites d’une métaphysique captieuse pour appuyer ma résistance coupable et scandaleuse aux décisions de mes supérieurs ecclésiastiques, qui ne faisaient que promulguer l’enseignement formel de l’Église universelle de tous les temps.

Par ce refus d’une juste déférence, j’ai fait tort autant qu’il était en moi à l’autorité épiscopale en affaiblissant le respect et l’influence qu’elle devait obtenir auprès du peuple ; et de plus j’ai fait une injure très grave à la personne de mon évêque d’alors, feu l’illustre seigneur Lartigue, qui était trop instruit de la doctrine et de l’histoire de l’Église pour n’en pas comprendre parfaitement le véritable enseignement et trop bon Canadien, trop au-dessus de toutes les craintes humaines, trop vrai patriote, je puis dire, pour outrer les doctrines du christianisme et refuser à ses concitoyens (ce qu’il n’a jamais hésité à reconnaître des sujets de plaintes) tout le profit d’une résistance légitime que la morale aurait pu avouer ; mais qui était trop consciencieux pour faillir à son devoir en permettant le dévergondage du temps aussi opposé à la morale chrétienne qu’à la saine politique : aussi l’époque re-