Page:Calloch - A Genoux.djvu/197

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


IX

Ô Notre-Dame, Vierge sans tache, — Par dessus tous les enfants, votre enfant est béni, — Soyez aussi louée, ô mère, par dessus toutes les autres mères, — Car par Vous, Dieu vient briser nos liens.

X

Merci, ô mon Dieu, à tout jamais merci, — Pour votre infinie Bonté ; nous répandrons la nouvelle : — Chaque année, avec joie, nous chanterons maintenant ; — Le salut de la terre s’est fait cette nuit.

Mois de Décembre 1908.