Page:Calloch - A Genoux.djvu/42

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Journalier, matelot, ouvrier, – Toute la Création loue son Créateur – À genoux.


Le barde au matin de sa vie, – À genoux. – A voulu se prosterner aussi – À genoux. – Ô Jésus, écoutez-le, — Ouvrez toute large la porte de Votre Cœur – À la pauvre prière du barde breton – À genoux.