Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/141

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tirent des pauvres gens en charités la subsistance qui doit les fortifier dans leur travail. Ils leur font perdre beaucoup de tems en conversations inutiles ; sans parler de ceux qui s’intriguent dans les Familles, & de ceux qui sont vicieux. L’expérience fait voir que les États qui ont embrassé le Protestantisme, & qui n’ont ni Moines ni Mandians, en sont devenus visiblement plus puissants. Ils jouissent aussi de l’avantage d’avoir supprimé un grand nombre de Fêtes qu’on chomme dans les païs Catholiques romains, & qui diminuent le travail des Habitans, de près d’une huitieme partie de l’année.

Si l’on vouloit tirer parti de tout dans un État, on pourroit, ce me semble, y diminuer le nombre des Mandians en les incorporant dans la Moinerie, à mesure qu’il y arriveroit des va-