Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/251

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qui se faisoient auparavant par évaluation, se seront maintenant l’argent à la main, & par conséquent il y aura plus de vitesse dans la circulation de l’argent, qu’il n’y en avoit au commencement en Angleterre.

Je conclus de tout cela que par l’introduction d’une double quantité d’argent dans un État, on ne double pas toujours les prix des denrées & des marchandises. Une Riviere qui coule & serpente dans son lit, ne coulera pas avec le double de rapidité, en doublant la quantité de ses eaux.

La proportion de la cherté, que l’augmentation & la quantité d’argent introduisent dans l’État, dépendra du tour que cet argent donnera à la consommation & à la circulation. Par quelques mains que l’argent qui est introduit passe, il augmentera naturellement la consomma-