Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE IV.
Des Bourgs.


Il y a des Villages où l’on a érigé des Marchés, par le crédit de quelque Propriétaire ou Seigneur en Cour. Ces Marchés, qui se tiennent une ou deux fois la semaine, encouragent plusieurs petits Entrepreneurs & Marchands de s’établir dans ce lieu ; ou ils achetent au Marché les denrées qu’on y apporte des Villages d’alentour, pour les transporter & vendre dans les Villes ; ils prennent en échange dans la Ville, du fer, du sel, du sucre & d’autres marchandises, qu’on vend, les jours de Marché, aux Habitans des Villages : on voit aussi plusieurs petits Artisans s’établir dans ces lieux, comme des Serruriers, Menui-