Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


lent, & à leurs Inspecteurs, qui doivent être entendus dans les Métiers, une subsistance plus forte à proportion que celle des Esclaves laboureurs, &c. à cause que la perte d’un Artisan seroit plus grande que celle d’un Laboureur, & qu’on en doit avoir plus de soin, attendu qu’il en coute toujours pour faire apprendre un métier pour les remplacer.

Dans cette supposition, le travail du plus vil Esclave adulte, vaut au moins & correspond à la quantité de terre que le Propriétaire est obligé d’emploïer pour sa nourriture & ses commodités nécessaires, & encore au double de la quantité de terre qu’il faut pour élever un Enfant jusqu’à l’âge du travail, attendu que la moitié des Enfans qui naissent, meurent avant l’âge de dix-sept ans, suivant les calculs & observations du célebre