Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/79

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


denrées dépendra en partie des Saisons & en partie de la consommation ; s’il y a abondance de blé par rapport à la consommation, il sera à vil prix, s’il y a rareté, il sera cher. Qui est celui qui peut prévoir le nombre des naissances & morts des Habitans de l’État, dans le courant de l’année ? Qui peut prévoir l’augmentation ou la diminution de dépense qui peut survenir dans les Familles ? cependant le prix des denrées du Fermier dépend naturellement de ces événemens qu’il ne sauroit prévoir, & parconséquent il conduit l’entreprise de sa Ferme avec incertitude.

La Ville consume plus de la moitié des denrées du Fermier. Il les y porte au Marché, ou il les vend au Marché du plus prochain Bourg, ou bien quelques-uns s’érigent en Entrepreneurs pour faire ce transport.