Page:Caouette - Le vieux muet ou un Héros de Châteauguay, 1901.djvu/416

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 409 —

La terre est le lieu du travail ; c’est au ciel le lieu du repos.

La terre est le lieu du mérite ; c’est au ciel le lieu de la récompense.

La terre est le lieu de l’exil ; c’est le ciel qui est notre véritable et éternelle patrie.

Habitons donc dans le ciel par la foi, l’espérance, le désir, afin que nous ayons le bonheur d’y habiter un jour par nos personnes. »

Ainsi soit-il ! répondit une voix mélodieuse qui parut sortir du tabernacle…

L’abbé Lormier, étonné et ravi, se tourna vers l’autel ; mais soudain il chancela et s’affaissa dans la chaire !

Il venait d’être foudroyé par une syncope du cœur.........................

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Le héros de Châteauguay, devenu un soldat du Christ, était mort au champ d’honneur !


FIN