Page:Capelle - La Clé du caveau, 1811.djvu/449

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Air de la Ronde de Saint-Malo (voyez rien n’était si joli qu’Adèle).
Air de la Ronde du Droit du seigneur (voyez c’est un’bagatelle).
Air de la Ronde de la Capucine (voyez chantons la Capucine).
Air de la Ronde de Piron (voyez tant que l’homme désirera).
Air de la Ronde de Camille (voyez notre meunier chargé d’argent).
Air de la Ronde du Camp de Grand-Pré (voyez si vous aimez la danse).
Air de la Ronde du Val de Vire (voyez vaudeville du Val de Vire).
Air de la Sentinelle, ou l’astre des nuits 716
Air de la Sauteuse (walse) (voyez vaudeville d’Ida).
Air de la Trenitz (contredanse) 717
Air de la Turque (contredanse) 718
Air de la Walse du Pauvre Diable, ou comme le vin rajeunit la vieillesse 719
Air des Billets doux 720
Air des Bonnes gens (voyez l’amitié vive et pure).
Air des Bossus (voyez depuis long-temps je me suis aperçu).
Air des Cinq voyelles, ou en quatre mots je vais vous conter ça 721
Air des Compagnons de voyage (voyez l’hymen est un lien charmant).
Air des Folies d’Espagne 722
Air des Fleurettes 723
Air des fleurettes et des amans, ou il n’est point de fleurettes sans le printemps 724
Air des fraises, ou jardinier, ne vois-tu pas 725
Air des Matines de Cythère (voyez chantons les Matines de Cythère).
Air des Matines du frère Jacques, ou frère Jacques, dormez-vous ? 726