Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/105

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



M. TROTBERG.

Ah, je croyois que quand vouloit dire sortir, je entend présentement. Et puis, (Il lit.) Si vous voulez vous coucher, dites l’heure.


M. DUBREUIL, fils.

C’est l’heure que vous voulez vous coucher.


M. TROTBERG.

Coucher, ou vous lever ; voilà pourquoi je comprenois pas. C’est mon faute de n’être pas plus savant du Langue François.


M. DUBREUIL, pere.

Ce n’est rien que cela.


M. TROTBERG.

Ah ! je demande pardon, je dirai le chose dont je veux à présent.


M. DUBREUIL, pere.

Venez, venez souper ; vous devez en avoir besoin.


M. TROTBERG.

Je ferai avec plaisir : je suis embarrassé avec vous de mon colere.


M. DUBREUIL, fils.

En buvant, tout cela se passera.