Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/206

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Le VICOMTE.

Un rival est un triomphe de plus.


Le CHEVALIER.

Tu parles en homme bien sûr de plaire.


Le VICOMTE.

On plaît toujours quand on est aimé.


Le CHEVALIER.

Mais on peut cesser de l’être.


Le VICOMTE.

Il est vrai que cela arrive quelquefois, & il ne faut que des certains hommes, comme j’en connois, pour donner à une femme la réputation d’être légere.


Le CHEVALIER.

Tu n’as donc jamais connu des ces femmes-là ?


Le VICOMTE.

Non ; parce que j’ai su les fixer.


Le CHEVALIER.

A la bonne-heure ; nous verrons si tu parleras toujours sur le même ton.


Le VICOMTE.

Je l’espère.


Le CHEVALIER.

Adieu, tu vois que je me comporte en galant homme.