Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



M. DUBOIS, fils.

À quoi il tient ? (Il met la main sur son épée.)


Mlle JANNETON.

Allons, Monsieur Discret, allez-vous-en.


M. DISCRET.

Allez, Mademoiselle, vous êtes une ingrate.


M. DUBOIS, fils.

Monsieur, je vous prie de ménager un peu le sexe, ou bien…


M. DISCRET.

Monsieur, je ne dis rien… Mais c’est affreux à vous…


M. DUBOIS, fils.

Je crois que vous m’attaquez. Vous en irez-vous ?


M. DISCRET.

C’est que je prends toutes mes affaires. (Il ramasse tous ses papiers.) Non, je ne reviendrai plus ici. Je les donne toutes au diable, ainsi que vous.


M. DUBOIS, fils.

Comment, vous raisonnez ?


M. DISCRET.

Non, Monsieur, je m’en vais ; mais quelque jour… (Il s’en va.)