Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/87

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



M. DUBREUIL, pere.

Pour lever, de même.


M. TROTBERG.

C’est fort singulier. Voilà un pour deux à présent. (Il écrit.)


M. DUBREUIL, pere.

J’espere que mon fils va arriver, & il vous tiendra compagnie.


M. TROTBERG.

Oh, j’ai pas besoin, j’ai ici ma occupation.


M. DUBREUIL, pere.

La Pierre va rester dans votre antichambre. Tu entends bien, la Pierre ?


La PIERRE.

Oui, Monsieur.


M. DUBREUIL, pere.

Et tu feras ce que Monsieur te dira.


La PIERRE.

Oui, oui, Monsieur.


M. DUBREUIL, pere.

Ah ! ça ! Monsieur, je vous laisse, je suis bien votre Serviteur.


M. TROTBERG.

Serviteur, Monsieur, Serviteur.