Page:Carnet de guerre d'Emile Chollet.pdf/94

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
89

marcher — il est en plus de ça loufoque !

Mon viro m’a suivi il est toujours bien mignon — Je prends mon service et en effet suis très très tranquille.

Pour donner une preuve de la loufoquerie du Capitaine Desmarquez ; un jour le chef lui faisant une demande des propositions pour des médailles anglaises, il répond néant ; le lendemain il arrive tout bouleversé — le Colonel lui a fait une observation à ce sujet et il a répondu qu’il n’avait pas vu la demande — il fait remarquer au Chef qui lui remontre la note du Colonel, et lui tout effaré dit « mais ce ne sont pas des médailles : ce sont des jeux ! » parce qu’il y avait écrit Military Cross — Distingued Services — Il faut être fait complètement !… et l’état parti « néant » n’est pas revenu. —

Et combien d’autre loufoqueries de sapeur ; les conter serait trop long. —

Enfin il est relevé et sa demande pour passer Capitaine du Génie a été refusée — il se lamente et prétend qu’on ne sait pas récompenser les services qu’il a rendus ; car il a pris la Compagnie complètement dissipée et dit l’avoir reformée ; à mon avis ça va encore plus mal.

Et dire qu’un homme comme cela a commandé trois mois à près de 300 hommes si cela n’est pas honteux !

Trois camarades s’en vont si bien que me voilà encore seul — notre nouveau Capitaine s’appelle Duriot, il a 27 ans et est capitaine depuis déjà 1 ans ½ c’est un ancien Polytechnicien. Il est très bien peut-être enfin va-t’on enfin avoir un chef, voilà le 5e Cdt depuis notre arrivée en Orient, je mets en lui mes espérances de revoir la Cie à ce qu’elle était avant en France…