Page:Casgrain - Guerre du Canada 1756-1760, Tome I, 1891.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
8
AVANT-PROPOS

De fréquents séjours faits en France, depuis plus de trente ans, m’ont mis en rapport avec un bon nombre de familles descendantes d’officiers qui ont servi au Canada, lesquelles m’ont procuré des pièces très curieuses. La persistance dans les recherches est quelquefois récompensée par des découvertes inattendues. Tout récemment, il m’est venu du fond des Pyrénées, de la petite ville de Foye, dans l’Ariège, deux très longues lettres, formant seize pages in-folio, écrites du camp de Carillon, en 1757, par le lieutenant de Jaubert, du régiment de Béarn[1]

D’autres recherches ont été faites en Angleterre, principalement au British Museum et au Public Record Office, de Londres. La correspondance de Montcalm avec Bourlamaque, acquise il y a quelques années par le riche collectionneur anglais, sir Thomas Philipps, de Cheltenham, a été transcrite par les soins de M. Parkman, qui a eu l’obligeance de me permettre d’en faire faire une copie.

Aux États-Unis et au Canada, j’ai pris connaissance d’une multitude de lettres et autres pièces écrites à l’époque de la guerre de Sept Ans. À Québec, en particulier, les archives du séminaire, de l’archevêché et des communautés religieuses m’ont fourni des rensei-

  1. Je dois la copie de ces lettres à M. Pasquier, ancien élève de l’école des Chartes, archiviste de l’Ariège.