Page:Castets - La Chanson des quatre fils Aymon, 1909.djvu/288

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
276
les quatre fils aymon

Que nel sauroit à dire nus hons qui soit vivant,
80Et vos meïsmes, rois, en esteres dolant.
Li dus n’est mie lievres à fuïr maintenant ;
Ains est bons chevaliers, hardis et combatant,
Et a de bons amis, ce sevent li auquant,
Ki bien li aideront à son besoing plus grant. »
85Et quant li rois l’oï, si en ot mal talant,
Si mua et rogi com charbons flamboiant
Et a parlé en haut que l’oïrent .VII. cent.
« Par icel saint apostre que kierent penéant,
Il n’i a nul de vos de si grant tenement,
90Se il aidoit au duc la monte d’un besent,
Que il ne fust pendus sens nul delaiement.
Aymes, ales vos ent sens nul atargement.
Je saisirai vo terre et vostre chassement. »
Et li dus li respont « Donc ira malement. »
95Lors se parti de cort sens nul detriement ;
Awec lui s’en alerent .IIII. M. et .VII. cent.
Quant le vit l’empereres, s’en ot le cuer dolant,
Naimlon en apela qui tant par fu sachant.
« Sire, conseillies moi, por Deu le roi amant. »
100Et Naymes li a dit : « Tot à vostre talant. »

« Sires, dist li dus Naymes, .I. petit entendes.
Bon conseil vos donrai, se croire le voles.[1]
Ne vees vos, bons rois, que Aymes l’adurés,[2]
Girars de Rossillon et li autres barnés
M. 4. 105Repairent en lor terres, tot si com vos vees,
Por l’amor de lor freres que si forment haes ;[3]
Sachies que il en sunt dolant et aïrés
Et [k’il vos] greveront, se la guerre tenes.[4]
Il manderont lor homes, car il en ont ases.[5]
110Le païs et le reigne tot destruire verres,
Car il sunt bone gent et de grant parentés.[6]

  1. 102 Manque à B C.
  2. 103 B Ne veez, biaus dous sire. C ne veez vous, biau sire.
  3. 106 L freres. B frere. C Beuvon.
  4. 108 L k.… B manque le vers. C qu’il vus.
  5. 109 Manque à B C.
  6. 111 B de grant gent. C de haut gent.