Page:Castets - La Chanson des quatre fils Aymon, 1909.djvu/322

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
310
les quatre fils aymon

Et la broine del dos li copa à volée[1]
Et gambais et curie et la pelice lée.[2]
Li brans[3] descent aval par vive randonée,
1160Le cheval aconsuit et la sele dorée ;[4]
La teste li copa, li dus chiet en la prée.
Galerans sailli sus, cui cist gius point n’agrée,
Et escrie s’ensaigne ; es vos sa gent armée.
Ençois qu’il remontast, c’est verites provée,
1165I ot pardevant lui mainte teste copée.

Forte fu la bataille à cest commencement,
Là où li dus chaï à cui Ardane apent.
Tant hiaume i ot copé, tant riche garnement,
Tant baron chevalier à la terre s’estent.
M 32 1170Es vos Ogier poignant qui par aïr destent ;
La lance porte droite[5], fiert Ponçon de Clarvent.
L’escu li a percié et l’auberc jazerant,
Si que par mi le cors son roit espié li rent ;
Mort l’avoit abatu del sor de Bonivent,
1175Puis saissist le cheval par la reine à argent[6]
Et est venus au duc, si l’en fait .i. present[7].
Quant Girars l’a veü, si en ot marrement.[8]
Li dus de Rosillon le regrete forment ;
« Ahi ! tant mar i fustes, frans chevaliers vaillant.
1180Ogier de Danemarche, li cors Deu te cravant ;[9]
Tu as mort mon neveu que je amoie tant,
Se je puis esploitier, tu en seras dolant. »
Dont broche le cheval des esperons d’argent
Et a brandi la lance[10], si le va paumoiant
1185Et feri Enguerran en son escu devant ;

  1. 1157 BC Le haubert jazerant.
  2. 1158 BC Et la chape turcoise
  3. 1159 BC Li cops.
  4. 1160 Manque à BC.
  5. 1171 B D’une lanche qu’il tient. C La lance tient sor fautre. B Hue. C Huom.
  6. 1175 C sanz nul arestement.
  7. 1176 B si li en fait present. C s’en fet presentement.
  8. 1177 B à poi ne pert le sens. C à poi d’ire ne fent.
  9. 1180 B Dex te doint mariment. C te dont marement.
  10. 1184 B brandie l’ante. C brandi la hante.