Page:Catalogue raisonné du Musée d’Archéologie et de Céramique.djvu/131

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
— 121 —

du t. Ier des Antiquités d’Herculanum, gravée par David, offre cette danseuse d’un dessin presque identique, mais tournée d’un autre côté. Toutefois, cette différence n’est qu’apparente, car l’auteur prévient dans la note de la p. 18 que ses planches sont gravées dans le oléine sens que les originaux, ce qui doit donner des épreuves à l’envers. Cette peinture est garantie dans son encadrement par une feuille de pierre spéculaire. Les anciens s’en servaient au lieu de vitres. Cat. de la coll. du prés, de Robien, p. 71. H. 0»46. L. 0-25.

§ 4. - OR.

531. — Gravure représentant une statuette d’or du jeune Harpocrate, le doigt sur la bouche en signe de silence ; sur la tête le fruit de la perséa ; la main gauche appuyée sur une corne d’abondance, autour de laquelle s’enroule le serpent Agathodæmon ; sur les épaules le carquois de l’Amour ; à ses pieds deux petits animaux ; derrière, une grande belière pour servir d’anse ou d’anneau. Figure panthée réunissant les symboles de plusieurs divinités, trouvée dans la mer par des pécheurs vis-à-vis la pointe N.-E. du bourg de Locmariaker (Morbihan). Cette statuette « d’environ deux pouces de hauteur et du poids de deux louis » faisait partie de la collection du prés, de Robien, qui l’a décrite dans son Hist. ms. de Bretagne, t. I, p. 9, et l’a figurée pl. 4. Elle a été célébrée dans le Journal de Trévoux du mois de juillet 1749. Elle est aussi décrite dans M. de Caylus, Rec. d’ant., t. VI, p. 378, et gravée pl. 119 ; il en donne une autre à peu près semblable, VI, p. 235, pl. 70, iig. 1 et 2. Voyez aussi l’abbé Manet, Hist. de la Pet.-Bret., 1.1, p. 150, à la note.

Cet objet d’art, aussi précieux par la matière que par le sujet, a, comme on l’a dit dans l’Avis prèl., p. 7, disparu des collections de la ville par suite d’un vol. M. de Robien l’avait fait graver, et, à défaut de l’original, l’on peut encore en offrir aux regards une image qui ne peut toutefois tenir lieu que d’une manière bien imparfaite de la statuette enlevée. 532. — Gravure représentant une grande Patére emblématique en or, au fond de laquelle est ciselée en relief la victoire de Bacchus sur Hercule vaincu par l’ivresse. Ce l

LjOOQle