Page:Cavalin - Considérations hygiéniques et médicales sur le transport par mer des animaux domestiques.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Désirant traiter la question d’une manière utile pour tout le monde, j’ai divisé mon travail en cinq parties, savoir :

1° Mesures à prendre avant et pendant l’embarquement des animaux ;

2° Causes d’insalubrité des navires-écuries, moyens de les combattre ;

3° Règles d’hygiène applicables aux animaux embarqués ;

4° Maladies qui atteignent les animaux à bord ;

5° Médicaments et instruments dont doivent être munis les capitaines ; description du manuel de quelques opérations de petite chirurgie.

Je serais très-heureux si, par les considérations auxquelles je vais me livrer, quelqu’incomplètes qu’elles soient, je pouvais contribuer à améliorer un peu le sort des animaux embarqués, et faire conduire à bon port des capitaux si importants.

Maintenant que mes lecteurs se pénètrent bien de ceci : c’est que je n’écris pas pour ceux qui savent ; mais pour ceux qui, étrangers à la profession de vétérinaire, sont appelés dans la circonstance à soigner les animaux.

E.C.