Page:Cazenave - De l'hydrothérapie en vétérinaire.djvu/7

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


AVANT-PROPOS




Lorsque j’ai dû choisir un sujet de thèse, je n’ai pas hésité à prendre l’hydrothérapie. Car, né dans un endroit favorisé de la nature pour l’application de cette méthode, j’ai souvent été frappé par les bons résultats que l’on en obtient. Plus tard mes études cliniques m’ont permis d’apprécier tous les avantages que l’on peut retirer d’une médication si simple et si peu coûteuse. Sans doute le vétérinaire se servant de ce moyen pourra n’inspirer qu’une faible confiance à l’homme ignorant qui toujours a témoigné de la répugnance pour ce qui paraît simple et naturel : tandis qu’il accepte avec enthousiasme tout ce qui a pour lui une origine inconnue.

C’est ainsi qu’il juge du talent du médecin par la complexité