Page:Chamfort - Œuvres complètes éd. Auguis t2.djvu/235

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


’21 / OEUVRKS

Français, vous êtes libres ; vous avez conquis la liberté sur les ennemis du dedans ; vous seuls la défendrez avec courage contre les einiemis du dehors. On vous vante la discipline des armées étrangères, on s’en fait un titre pour vous enga- ger à conserver dans la vôtre des régimens étran- gers ; eh bien ! imitez-la cette discipline, surpas- sez-la, s’il se peut : mais croyez que votre liberté, votre patrie, ne seront bien défendues que par vous. Défiez-vous de tous ces argimiens répétés par le despotisme; éclairez -vous, armez vous, soyez fidèles à votre devise ; à ce prix, vous vous passerez des étrangers; et le temps approche où les étrangers souhaiteront de devenir Français.

HUITIEME TABLEAU.

Action (les Gardes-Françaises contre Royal-Allenianrl, \is-a-vis le dépôt, Chaussée-d’Antin.

JJaivs le trouble et les alarmes qu’inspirait aux ministres l’inquiétante disposition des troupes et surtout des gardes-françaises, on avait pris soin d’opposer à ceux-ci des rivaux redoutables ; et c’était ce qui avait fait préférer le régiment de cavalerie Royal-Allemand, dont la tenue parais- sait excellente, que l’on croyait plein de bravoure et très - attaché à son colonel, M. de Lambesc,