Page:Chamfort - Maximes, Pensées, Caractères et Anecdotes, 1796, éd. Ginguené.djvu/137

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
(73)



CHAPITRE IV.

du goût pour la retraite et de la
dignité du caractère.




UN Philosophe regarde ce qu’on appelle un État dans le monde, comme les Tartares regardent les villes, c’est-à-dire, comme une prison. C’est un cercle où les idées se resserrent, se concentrent en ôtant à l’ame & à l’esprit leur étendue & leur développement. Un homme qui a un grand état dans le monde a une prison plus grande & plus ornée. Celui qui n’y a qu’un petit état est dans un cachot. L’homme sans état est le seul homme libre, pourvu qu’il soit dans l’aisance, ou du moins qu’il n’ait aucun besoin des hommes.

L’homme le plus modeste, en vivant dans le monde, doit, s’il est pauvre, avoir un maintien très-assuré, & une certaine aisance qui empêche qu’on ne prenne quelque avantage sur lui. Il faut dans ce cas, parer sa modestie de sa fierté.