Page:Champlain - Oeuvres de Champlain publiées sous le patronage de l'Université Laval, Tome 1, 1870.djvu/4

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


PRÉFACE


Dès le moment que l’on commença à étudier plus intimement l’histoire du Canada, on sentit de suite la nécessité de recourir aux sources, et de s’appuyer sur des documents irréprochables. Naturellement, l’historien devait tout d’abord porter ses regards sur l’un des plus anciens, comme des plus fidèles témoins de nos origines canadiennes, sur celui que tout le pays peut à bon droit revendiquer comme son père et son fondateur, sur Champlain. La part immense qu’il prit aux premières fondations tant civiles que religieuses de ce pays, sa droiture, son intégrité, l’étendue et la variété de ses connaissances, la position avantageuse qu’il occupait vis-à-vis des personnages les plus influents de la cour de France, suffiraient sans doute pour donner à sa parole la plus haute autorité. Mais ce qui ajoute encore une valeur singulière aux écrits de Champlain, c’est qu’il est pour ainsi dire le seul de nos plus anciens auteurs que l’on puisse regarder comme source historique proprement dite. Que nous apprend Lescarbot, par exemple, en dehors de ce qui