Page:Champollion - Lettres à M le duc de Blacas d’Aups, tome 1.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
37
monuments historiques.

rebord et la partie supérieure sont bleus et la moitié inférieure rouge, semblent assez indiquer que l’offrande consiste en vins plus ou moins précieux, quand même on ne trouverait point, ce que j’ai constamment observé dans les légendes inscrites à côté des personnages présentant aux Dieux de pareils vases, un groupe hiéroglyphique composé de la feuille, de la bouche et du parallélogramme strié, signes phonétiques formant le mot égyptien ΗΡΠ, ÈRP vin qu’accompagne toujours, comme signe déterminatif, l’image des deux vases qui le contiennent.

Les représentations de rois égyptiens dans une posture semblable à celle de la statue de Turin, sont assez communes ; on en connaît même déjà en bronze et de très-petites proportions. Je ne doute point, au reste, que la statue colossale dont je viens de donner une idée, comme toutes celles d’un moindre volume figurant soit des rois, soit des simples particuliers dans l’acte d’offrir le vin, ne fussent primitivement placées ou dans les temples en face de l’emblème du dieu principal, ou devant ces chapelles renfermant des images des divinités et qu’il était permis aux simples particuliers d’établir dans leurs maisons [1].

  1. Inscription de Rosette, texte grec, lig. 52 ; texte hiéroglyphique, lig. 13.