Page:Chapelle de Notre Dame de Bon Secours - Paroisse de Saint-Louis de Fontainebleau.pdf/13

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
12

la gloire, et le nom du Roi qui avait favorisé leur entreprise. Ici les chasseurs de la garde ; là un détachement de la milice nationale, commandaient le silence et le respect ; deux zélés missionnaires de France, qui semblaient être venus pour recueillir le fruit d’une mission toute récente, parcouraient les rangs et maintenaient l’ordre. Au milieu de la procession, et précédée de ses bannières, se présentait l’ancienne image de la Vierge. Couronnée de fleurs, et parée de bouquets symboliques, elle reposait sur un brancard et était portée solennellement par deux Ecclésiastiques. Derrière elle, et à juste titre, figurait le sieur Maurice Borel, tambour de la ville, qui avait sauvé cette image de la profanation ; tout autour se développaient des chœurs de demoiselles, toutes voilées et vêtues de