Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/120

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
54
CHIMIE

Tous les sols consacrés à l’agriculture sont, en général, un mélange de silice, de chaux et d’alumine ; ces terres sont mêlées de cailloux ou de sable de diverses natures et en différentes proportions, ainsi que des débris des substances animales et végétales plus ou moins décomposées. Les autres matières que l’analyse trouve dans ces terres n’y sont pas en assez grande quantité pour qu’elles puissent être classées parmi leurs élémens ; et lorsqu’elles y sont trop abondantes, ce qui arrive dans certaines localités quant à la magnésie et à l’oxide de fer, le sol en est moins propre à la végétation.

Le mélange de la chaux, de la silice et de l’alumine forme donc la base d’un bon terrain ; mais pour que ce terrain possède toutes les qualités désirables, il faut certaines proportions dans le mélange que l’analyse des meilleurs sols a fait connaître.

Je vais examiner d’abord quelles sont les proportions entre ces terres qui constituent les sols les plus propres à la végétation, je ferai connaître ensuite les propriétés particulières à chacune de ces terres, pour en dé-