Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/156

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
90
CHIMIE

lorsque l’un est récolté sur la pente et l’autre au pied.

Les sols inclinés où la pente est rapide et la terre poreuse et légère, ont l’inconvénient de laisser entraîner les engrais lorsqu’il survient de fortes pluies ; souvent même la terre éprouve le même sort, et la surface en est quelquefois sillonnée par des ravins qui mettent la roche à nu. On voit fréquemment arriver ce résultat dans les terres cultivées sur le flanc des montagnes, qui finissent par devenir complétement stériles. On peut conclure de ceci le danger des défrichemens sur le flanc incliné des montagnes ; une récolte passagère condamne le sol à une longue stérilité.

Les sols composés des mêmes principes terreux et dans les mêmes proportions peuvent encore présenter des résultats très-différens, selon la nature et la quantité des sels qu’ils contiennent. J’ai fait connaître ceux qu’on trouve ordinairement dans les plantes ; ils doivent être, par cela même, regardés comme les plus propres à la végétation ; mais leur pro-